Le séminaire de Saint-Sulpice ne reçoit que des séminaristes envoyés par un diocèse ou un institut. La première étape pour celui qui ressent un appel pour devenir prêtre consiste donc à prendre contact avec son diocèse.

Chaque diocèse possède en général un service des vocations. Ce service a pour but d’aider les candidats qui se posent la question d’une vocation au service de l’Eglise, même si cette vocation est encore peu claire dans l’esprit du candidat. Le mode de fonctionnement des services des vocations dépend bien sûr de chaque diocèse, mais dans l’ensemble, ils permettent aux jeunes (et aux moins jeunes…) qui se posent des questions de pouvoir se rencontrer et échanger avec une équipe (prêtres, diacres, religieux, laïcs) qui pourra les guider dans leur discernement.

Lorsque le responsable des vocations estimera que ce discernement est assez avancé, il proposera au candidat d’entrer dans un lieu de formation adapté. Le candidat devient alors un séminariste et relève alors de la responsabilité du délégué diocésain chargé des séminaristes, un prêtre spécialement mandaté par l’évêque pour assurer cette mission. C’est le délégué diocésain qui présentera alors le séminariste pour son entrée au séminaire.