La journée type d’un séminariste

6h10 : Les lève-tôt émergent d’une nuit trop courte

Combat contre le réveil, douche et préparation, ni plus ni moins le même lever que tout le monde. Ce temps avant les laudes, c’est le temps du silence et de la nuit, le temps de l’oraison. Humblement, à la chapelle ou dans sa chambre, nous nous agenouillons devant Celui qui est là, nous méditons sa Parole et travaillons à nous laisser travailler par elle. C’est aussi souvent le temps pour prier l’office des lectures, long office marqué par la lecture d’un passage biblique et d’un père de l’Église.

7h40 : Laudes

C’est le premier temps de prière en communauté. Par le chant des psaumes, au seuil de la journée, nous louons le Père par le Christ dans l’Esprit Saint. Nous nous associons à l’Église entière qui chaque jour, rend grâce à son Seigneur pour ce jour nouveau.

8h00 : Petit-déjeuner

Café ou chocolat, tartine trempée ou grillée, deux écoles, deux spiritualités qui cohabitent sans grandes difficultés. Puis un quart d’heure pour se préparer avant les cours.

8h40 : Cours du matin

Deux ou trois heures de cours le matin, entrecoupées d’une indispensable pause café. Au menu suivant les jours et les années : philosophie, théologie, exégèse, liturgie, langues anciennes etc. Le travail intellectuel est un matériau essentiel à notre sainteté, une charité pastorale anticipée.

12h00 : Messe

Les séminaristes prient souvent en silence le court office du milieu du jour avant la messe. Ce petit office demande la fidélité et le courage pour que la deuxième partie de la journée soit vécue à la gloire de celui qui est la Vie. La messe quant à elle est au sens propre la source et le sommet de notre journée, la respiration centrale de notre vie.

12h45 : Déjeuner

Le mardi, c’est les frites, toujours servies avec amour par l’équipe de la cuisine.

14h30 : Cours et temps libre

Certains reprennent les cours, tandis que les autres profitent de leur après-midi pour aller faire un peu de sport, travailler calmement ou encore faire quelques courses. Ce temps peut aussi être celui de la musique, avec la classe de chant communautaire ou les répétitions de la schola.

18h45 : Vêpres

La prière du soir. L’Église confie à la miséricorde de Dieu ce que fut cette journée à son service. Les psaumes ont une tonalité de confiance, de supplication aussi… Nous faisons monter le monde vers Dieu.

19h00 : Dîner

Soupe et bonne humeur de rigueur, même si ça peut paraître incompatible.

19h40 : Temps personnel

A nouveau deux heures de temps personnel pour étudier, terminer le devoir long (en urgence), jouer au babyfoot ou échanger en équipe de vie…

22h30 : Complies en privé

La prière de l’abandon.

23h00 : Coucher

Le séminariste se confie à Dieu avant de s’endormir en lui et d’ainsi laisser transfigurer sa nuit en un long cantique à la gloire de la Trinité. La nuit en effet est un sanctuaire.