Le vendredi 20 novembre 2015, en la fête anticipée de la Présentation de la Vierge Marie au temple, fête patronale du Séminaire, huit séminaristes ont été institués lecteurs et acolytes : Vianney, pour le diocèse de Pontoise, Côme et Frédéric, pour le diocèse de Nanterre, Gabriel, pour le diocèse d’Amiens, Dominique, pour le diocèse de Rennes et les Missions Etrangères de Paris, Julien pour le diocèse de Rouen, Mickaël pour le diocèse de Beauvais, Patrick pour le diocèse d’Evreux.

La Messe était célébrée par Monseigneur Joseph Doré, p.s.s., Archevêque émérite de Strasbourg.

Que signifie être institué lecteur et acolyte ?

Ces deux ministères (lecteur et acolyte) sont habituellement conférés aux séminaristes avant l’ordination diaconale puis sacerdotale.

Le lecteur est institué non seulement pour la fonction de proclamer la Parole de Dieu dans l’assemblée liturgique mais aussi pour manifester qu’il fait de toute sa vie le service de la Parole d’un Autre, de la Parole de Dieu.

L’acolyte (mot qui signifie «suivant, serviteur ») est institué pour aider le diacre et servir de ministre au prêtre. Il est donc destiné au service de l’autel, principalement dans la célébration de la Messe. Plus que cette action, cela signifie que pour avancer vers le Sacerdoce, il doit faire de toute sa vie une offrande à Dieu le Père.

Au cours de cette cérémonie, l’Evêque remet aux candidats le livre de la Sainte Ecriture en disant :
« Reçois le livre de la Sainte Ecriture et transmets fidèlement la Parole de Dieu. Qu’elle s’enracine et fructifie dans les cœurs. »

Puis il leur remet une coupe contenant le pain pour l’eucharistie, en disant :
« Reçois ce pain pour la célébration de l’eucharistie, et montre-toi digne de servir la table du Seigneur et de l’Eglise. »

C’est une étape importante vers le sacerdoce.